Le + de KitchenLife

LE SAVIEZ-VOUS ?


À Paris, il existe un espace artistique où l’on expose les œuvres des artistes culinaires : la galerie d’art Fraich’Attitude, soutenue par la filière française des producteurs de fruits et légumes. Un lieu à part pour s’étonner des créations déjantées de la tendance Arty Cooking. Plus d’infos sur www.fraichattitude.com

Donnez du pep à votre cuisine grâce aux couleurs

 

On appelle cela la colorothérapie. Les artistes comme les designers
s’en servent pour créer des ambiances inédites. Le principe : certaines
couleurs nous apportent détente et sérénité tandis que d’autres arrivent
à stimuler notre bonne humeur. À appliquer dans sa cuisine.

Petit inventaire.

– Le blanc : c’est la couleur de l’innocence et de la propreté. Si vous
le choisissez, l’ambiance de votre cuisine sera très zen, très design
minimaliste. Le bon plan consiste à l’associer avec des touches de
couleurs toniques comme le rouge, le jaune ou l’orange.
– Le brun : de plus en plus tendance, cette couleur symbolise la terre,
la stabilité. Elle apporte chaleur et confort dans les pièces à vivre.
Apaisant, le brun (du très foncé au plus clair) donne l’impression d’être
vraiment « chez soi » en atténuant le sentiment d’insécurité. Idéal sur un
ou deux pans de mur.

– Le rouge : c’est une couleur flamboyante qui attire l’attention, excite,
stimule… Elle augmenterait même l’appétit dans une cuisine ou une
salle à manger ! Figurez-vous que le rouge est la première couleur que
l’œil voit au réveil, elle suggère la passion, la sensualité, la vitalité et
peut même aider à éloigner les pensées négatives. Idéal donc dans une
cuisine moderne.
– Le jaune : la couleur de l’optimisme. Chaleureuse, elle est aussi
stimulante pour l’esprit. Très souvent utilisé dans la décoration
d’intérieur, le jaune se choisit plutôt pâle ou, s’il est vif, manié par petites
touches. À utiliser dans une cuisine lumineuse.
– Le bleu : c’est une couleur apaisante qui calme les esprits. En
décoration d’intérieur, c’est l’une des couleurs les plus utilisées pour
toutes ces qualités, et aussi parce qu’elle symbolise la paix. Si votre
cuisine est ouverte sur la salle à manger, misez sur le bleu-gris pour
harmoniser l’espace.
– Le vert : teinte rafraîchissante qui symbolise la santé et la prospérité.
C’est peut-être pour cela que c’est la couleur la plus appréciée. Elle est
facile à regarder pour nos yeux, se marie très bien à une multitude de
couleurs et apporte un sentiment de confort immédiat à une pièce. Dans
la cuisine, essayez le vert pistache foncé, avec des meubles noirs.

Mais en ce moment, c’est la couleur émeraude qui est la plus tendance…

Le + de KitchenLife

LE SAVIEZ-VOUS ?

La poubelle traditionnelle danoise est une œuvre d’art. La fameuse Vipp, inventée au Danemark dans les années 1930 par un jeune designer, Holger Nielsen, est si belle que le MoMA (Museum of modern Art) de New York l’a fait entrer dans ses collections d’art.

Comme les Japonais, laissez-vous mener en bento

 

Depuis quelque temps, la gamelle japonaise, ou bento, a le vent
en poupe chez nous. L’idée ? Une boîte hermétique avec ses
compartiments qui s’empilent pour y mettre plein de bonnes choses
à manger. Rien de plus pratique que cette « lunch box » nippone,
alternative idéale pour une pause déjeuner pas chère et équilibrée, mais
aussi écologique puisque l’emploi du bento suppose zéro emballage
plastique jeté.

On y met quoi ?

 

La boîte à repas classique de l’employée tokyoïte
peut tout accueillir. Tous les adeptes le disent : le bento est formidable
pour se nourrir correctement, car il permet des repas parfaitement
calibrés. On peut en outre composer un déjeuner complet : une petite
entrée (carottes râpées par exemple) dans le compartiment n°1, un
plat de résistance (restes de poulet rôti et salade de pâtes) dans le
compartiment n°2,
salade de fruits dans le compartiment n°3. À préparer
la veille ou le matin même, la boîte hermétique conserve le repas durant
toute une matinée. Elle peut aussi passer au micro-onde.

Beau à voir.

 

Le bento, c’est aussi l’art d’embellir son déjeuner. Au
Japon, il existe même des concours de composition ! La petite boîte
est souvent accompagnée de son sac assorti ou du « furoshiki », cette
pièce de tissu qui sert à l’emballage et au transport. On peut également
s’amuser avec une foule d’accessoires : mini-flacons à sauces,
séparateurs en plastique, couverts, baguettes.

Bento-mania chez nous.

 

Bento-mania chez nous. Illustration du phénomène : son arrivée
en force dans les enseignes déco, comme Habitat, Muji, Monoprix,
mais aussi la kyrielle de sites Internet qui lui est consacrée. Le
site monbento.com vend la boîte à repas classique, des modèles
plus trendy, des coffrets multi-étages pour les gros appétits. Sur
bentoandco.com, ouvert par un Français vivant à Kyoto, on dégotera
une foule d’accessoires utiles. Pour concocter son casse-croûte, pas de
soucis non plus, car les bentomaniaques débordent d’idées. Parmi nos
blogs favoris,
Audreybento avec plus de 85
recettes « kawaï ». Très appétissant aussi : le livre « Bento minceur »,
d’Anne Dufour (éd. Leduc, 14,90 €).

Le + de KitchenLife

LE SAVIEZ-VOUS ? 

Il n’y a pas de petites économies à Hollywood ! Dans Desperate Housewives, le décor de la maison de Bree n’a pas été créé spécialement pour la série : il est en partie récupéré de la série télévisée québécoise à succès, Providence.

Tout pour cuisiner comme dans les séries

 

La Cuisine des séries, d’Anne Martinetti (éd. Librio).

Le chili con carne comme l’aime l’inspecteur Columbo, la Caesar salade à la sauce Sex and the City, ou les brochettes de thon aux fruits exotiques façon Lost. Cet ouvrage référence est une mine d’or pour marier le repas à son plateau télé ! 60 pages, 2 €, en librairie.

 La cuisine des séries

Plus belle la vie, les recettes du Mistral(éd. Marabout).

Sauce au pistou, ratatouille au thym et petits farcis provençaux. Les fans de la série quotidienne de France 3, Plus belle la vie, vont se régaler avec ce recueil de quatre-vingt recettes « made in Marseille » inspirées des bons petits plats de Roland, de Mirta, de Thomas, de Blanche… 14,90 €, en librairie.

Les recettes du Mistral

La Cuisine des Desperate Housewives (Guide, broché).

Vous rêvez de connaître le secret de la tarte au citron meringuée de Bree ou d’épater la galerie avec de redoutables penne à la sauce vodka épicée ? Mettez du piquant dans votre assiette grâce à cette compilation des meilleures recettes de la série (premières saisons). 19,30 €, en librairie. 

La cuisine des Desperate Housewives