Des recettes qui surprendront votre belle-maman américaine : exclu Cuisinella

Des-recettes-qui-surprendont

Recevoir des amis, c’est finalement assez facile : on sait ce qu’ils aiment, ils sont habitués à venir à la maison donc on cuisine sans stress.
Recevoir sa belle-mère américaine est un autre exercice, qui peut s’avérer périlleux. Il faut réussir à la surprendre avec des plats qui vont lui plaire (au palais et à l’œil), des plats locaux pour lui faire découvrir notre gastronomie sans pour autant être « chichiteux ». Autant dire que ce n’est pas si facile et qu’il faut se creuser un peu la cervelle.

On oublie donc notre fameuse Salade César qu’on réussit si bien et que tout le monde adore et on se penche sur les spécialités locales. Voici quelques idées :

En entrée, on peut opter pour des terrines : c’est très local, on peut les décliner selon nos envies et les produits de saison, en version chaude ou froide selon les saisons. Finalement le plus difficile pour la belle-maman américaine, ce sera presque de prononcer le mot « terrine » et de bien le prononcer.

Quelques idées : terrine de légumes, terrine de saumon frais et fumé, terrine de poivrons au chèvre frais ou encore la classique terrine de foie gras pour un repas de fête.

Pour le plat, il faut opter pour celui qui va impressionner tant par sa présentation que par ses saveurs. On oublie les assiettes trop sophistiquées qui nous font prendre trop de risques, les viandes pour lesquelles il faut adapter la cuisson en fonction des goûts des convives et on opte pour un poisson. La recette du succès : un pavé de dorade ou de cabillaud en écailles de pommes de terre.

Pour 6 personnes :
– 6 pavés de dorade ou de cabillaud
– 4 pommes de terre à chair farineuse
– 80 g de beurre fondu
– Huile d’olive
– Sel et poivre

Eplucher les pommes de terre et les passer à la mandoline pour obtenir des lamelles d’environ 1 mm d’épaisseur. Pour un rendu plus joli, découper des ronds de taille identique dans chaque lamelle à l’aide d’un emporte-pièce.
Saler et poivrer le poisson puis recouvrir chaque pavé de lamelles de pommes de terre en reproduisant des écailles.
Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le beurre dans une poêle, ajouter 3 cuillères à soupe d’huile d’olive et y faire colorer le poisson côté écailles pendant 6 minutes environ. Débarrasser les pavés sur une plaque allant au four garnie de papier sulfurisé, côté écailles vers le dessus et enfourner pour 6 à 8 minutes de cuisson.

Servir ce poisson avec des légumes verts (fagots de haricots verts par exemple), une purée grand chef ou encore une salade de fenouil au citron.

En dessert, pour rester dans le thème « c’est belle-maman » qui prononce les noms des plats tout en faisant local, pourquoi ne pas proposer une charlotte ? Là encore, on peut varier selon les goûts des uns et des autres, selon les fruits de saison, voire … selon le nombre de calories : une charlotte légère viendra conclure un repas un peu copieux tandis qu’une charlotte bien riche (chocolat, etc) pourra convenir pour un repas plus raisonnable.
Evidemment, on pourra aussi opter pour un café gourmand et en profiter pour servir ces macarons qui ont fait le succès des chefs pâtissiers français, avec un petit pot de mousse en chocolat, une meringue et une mini crème brulée par exemple.

Macarons à la framboise :

– 110 g de poudre d’amandes
– 225 g de sucre glace
– 4 blancs d’œufs
– 50 g de sucre en poudre
– quelques gouttes de colorant rouge

Préchauffer le four à 150°C.
Mixer la poudre d’amandes et le sucre glace puis les passer à travers un tamis fin.
Monter les blancs en neige dans le bol d’un robot puis ajouter le sucre en poudre pour réaliser une meringue. Ajouter le colorant à la meringue et mélanger rapidement pour obtenir une couleur uniforme.
Ajouter la poudre d’amandes et le sucre glace à la meringue et mélanger à la spatule en soulevant délicatement le mélange jusqu’à obtenir une texture qui forme un ruban quand on soulève la masse.
Verser dans une poche à douille et dresser les macarons sur une plaque garnie de papier sulfurisé. Laisser croûter à température ambiante puis enfourner pour 12 minutes de cuisson.
Laisser les coques refroidir puis assembler les macarons 2 par 2 avec de la confiture de framboises.

Et de votre côté, quelles sont vos recettes « épate-belle-mère » ?

Les ustensiles indispensables dans une Cuisinella

ustensiles-indispensables-dans-une-cuisinella
Quand on s’installe dans une nouvelle belle cuisine, on essaie toujours de ne pas trop l’encombrer tout en ayant les ustensiles indispensables sous la main. Mais la vraie question est plutôt de savoir quels sont ces ustensiles à avoir absolument dans une Cuisinella, le reste étant du superflu ou du gadget.

Nous nous sommes penchés sur la question pour lister uniquement tous les produits qu’on utilise tous les jours ou presque. Les voici :



Dans les placards de la cuisine :

– Un set de casseroles : au moins 3 tailles différentes pour pouvoir tout faire ou presque

– Un set de poêles anti-adhésives : une très grande et une plus petite.

– Une jolie cocotte : celles en fonte offrent l’avantage de servir aussi de plat de service pour les plats mijotés

– Un set de plats allant au four : comme pour les casseroles, 3 tailles suffisent

– Un set de saladiers : ils sont nécessaires pour toutes les préparations

– Un set de passoires : une grande et une petite feront l’affaire, sinon opter pour des passoires avec des trous de différentes tailles.
– Une essoreuse à salade : ce n’est pas l’ustensile auquel on pense tout de suite pourtant essayez de faire sans et vous verrez qu’il est indispensable

– Deux planches à découper : une en bois et une en plastique couvriront l’ensemble de vos besoins

– Un verre doseur pour les liquides et une balance de cuisine pour tout le reste



Dans les tiroirs de la cuisine :

– Un jeu de couteaux de cuisine : chaque couteau a son propre usage et les utiliser différemment peut les endommager très vite

– Un couteau économe

– Des cuillères à mélanger : les cuillères en bois ou en silicone selon vos habitudes

– Un fouet en métal et un en silicone, pour mélanger dans les poêles anti-adhésives sans les endommager

– Une louche

– Une écumoire

– Une spatule

– Des pinces pour attraper plus facilement les aliments

– une râpe de type Microplace, la Rolls des râpes, toute fine pour ne pas prendre trop de place

– Un rouleau à pâtisserie, même si on raconte qu’on peut le remplacer par une bouteille en verre



Sur le plan de travail :

– Un robot multifonctions

– Une bouilloire

– Une machine à café (pour les amateurs)



Avec ces ustensiles-là, on peut tout faire ou presque. Maintenant, rien ne vous empêche de compléter cette liste avec un joli mortier, un ouvre-boîte (on raconte qu’on n’en a quasiment plus besoin jusqu’au jour où l’on tombe sur une boîte de conserve qui n’a pas cette fameuse « ouverture facile » …), un ouvre-bouteille, un presse-purée (oui, deux fourchettes font l’affaire, sauf quand on a beaucoup de légumes à réduire en purée et qu’on est un peu pressé).



Evidemment, comme vous êtes dans votre cuisine, une fois que vous avez déjà tout ça, faites-vous plaisir et ajoutez les ustensiles et appareils dont vous, vous ne pouvez pas vous passer (four micro-ondes, etc), en les disposant le plus harmonieusement et le plus ergonomiquement possible. C’est le plus important, finalement.



Bon, je file faire le tri dans les dizaines de cuillères et de fouets de ma cuisine pour faire un peu de place.

Recettes rapides d’apéros dînatoires pour couples pressés

recettes-rapides-aperos-dinatoires

Avec nos vies stressantes et bien remplies, on court tout le temps, sans pour autant avoir envie de renoncer aux apéros dînatoires entre amis, quand l’envie nous prend, de manière improvisée ou pas.
Pour cela, il y a un certain nombre de recettes faciles, rapides et savoureuses pour des apéros dînatoires sans stress. En voici quelques-unes !

Rillettes de thon minute :
Dans le bol d’un mixeur, mélangez 350 g de thon en boîte égoutté, le jus d’un demi-citron jaune et 80 g de fromage frais (St Morêt ou Philadelphia par exemple). Mixez pour mélanger le tout. Rectifiez l’assaisonnement en sel, poivre et épices de votre choix. Ajoutez 2 cuillères à soupe de ciboulette hachée, mélangez et disposez dans un joli bol.
Servez ces rillettes avec du bon pain.

Gaspacho minute :
Dans le bol d’un blender, déposez 500 g de tomates coupées en morceaux, 1 gousse d’ail dégermée, 1 oignon coupé en morceaux, 75 g de concombre, 100 g de poivron rouge épépiné, 200 g de poivron vert épépiné, 75 g de mie de pain, 2 cuillères à soupe de vinaigre (Xérès ou balsamique blanc), 10 feuilles de basilic, 100 ml d’huile d’olive et 500 ml d’eau. Mixez finement. Rectifiez l’assaisonnement en sel et poivre et ajoutez un peu d’eau si la préparation est trop épaisse puis mixez à nouveau très finement.
Servez très frais dans des petites verrines.

Torsades feuilletées au fromage et au sésame :
Déroulez une pâte feuilletée rectangulaire du commerce, badigeonnez toute la surface de blanc d’œuf pour lui conserver son croustillant à la cuisson puis saupoudrez toute la surface de graines de sésame et fromage râpé. Passez un rouleau à pâtisserie très doucement sur la surface pour « incruster » les ingrédients dans la pâte feuilletée.
Préchauffez le four à 180°C, découpez des lanières dans la pâte feuilletée et torsadez-les avant de les déposer sur une plaque allant au four garnie de papier sulfurisé. Saupoudrez encore un peu de fromage râpé sur les torsades puis enfournez pour 15 minutes de cuisson environ (les torsades doivent être dorées). Laissez refroidir sur une grille puis servez ces torsades dans un joli vase.

Concombre en sucette :
Lavez soigneusement un concombre puis coupez-le en 4 tronçons puis évidez chaque tronçon à l’aide d’un vide-pomme par exemple.
Mélangez du saumon fumé coupé finement, quelques tiges de ciboulette hachée et du fromage frais et garnissez l’intérieur de chaque tronçon de cette préparation.
Découpez les tronçons en rondelles d’environ 1 cm d’épaisseur et piquez chaque rondelle sur un pic à brochette avant de les servir.

Mini saucisses cocktail caramélisées :
Mélangez des mini-saucisses cocktail avec de la sauce soja, du miel et de l’huile neutre. Préchauffez le four à 210°C. Versez les saucisses et la sauce dans un plat allant au four et enfournez pour environ 30 minutes de cuisson. Mélangez régulièrement les saucisses pendant la cuisson pour bien les caraméliser. Servez chaud ou tiède avec des pics en bois.

mini-mozzarella-au-pesto

Mini mozzarella au pesto :
Prenez des mini boules de mozzarella de très bonne qualité, ouvrez-les légèrement avec les doigts et disposez-les sur des petites tranches de pain complet. Ajoutez une cuillère à café de pesto rouge ou vert sur chaque boule, ajoutez un filet d’huile d’olive et servez de suite.
C’est un régal, à condition de choisir de la mozzarella de très bonne qualité, bien fondante.

Recevoir dans sa Cuisinella pour un tea-time : idées recettes

cuisinella-recettes-tea-time

Je suis une grande adepte du tea-time, une habitude prise pendant mon séjour d’étudiante à Londres. Depuis, je reçois régulièrement mes amis pour le tea-time et j’essaie de varier les recettes en fonction des goûts des uns et des autres même si personnellement je préfère les petites choses salées aux petites choses sucrées à ce moment de la journée.

Parmi les inévitables du tea-time, si on veut rester dans une ambiance « british », il y a évidemment les fameux petits sandwiches au pain de mie, savoureux et déclinables à l’infini (avec tout de même quelques recettes classiques sur lesquelles on ne peut pas faire l’impasse).

Mini sandwiches au concombre :
Prenez 6 tranches de pain de mie, ôtez la croûte et tartinez de beurre la moitié des tranches. Coupez un concombre en rondelles très fines, déposez des rondelles sur les tranches beurrées et recouvrez les autres tranches. Découpez les sandwiches en triangles, déposez une rondelle de concombre sur chaque sandwich et faites-la tenir avec un petit pic en bois.

Mini sandwiches œuf-cresson :
Faites cuire 3 œufs à l’eau bouillante pendant 6 minutes puis étalez-les et écrasez-les avec une fourchette dans un saladier. Ajoutez 2 cuillères à soupe d’une très bonne mayonnaise, une pincée de sel et une pincée de poivre et mélangez bien.
Tartinez 8 tranches de pain avec cette préparation aux œufs, recouvrez les œufs de cresson alénois (les feuilles les plus fines). Refermez les sandwiches, ôtez la croûte et découpez-les en triangle.

Mini sandwiches au saumon fumé :
Beurrez 6 tranches de pain de mie. Recouvrez ces tranches de saumon fumé, ajoutez un filet de jus de citron jaune, ajoutez éventuellement un peu de fromage type Philadelphia, poivrez puis refermez les sandwiches. Otez la croûte et coupez en triangle.

Variez la garniture de vos sandwiches selon vos goûts en y mettant par exemple des anchois, des crevettes, du fromage (le bleu se marie à merveille avec le thé), du beurre de cacahuètes, du poulet rôti froid, etc.

recettes-tea-time-ok

Les scones sont un autre classique du tea-time comme on le connaît de l’autre côté de la Manche. Voici une recette simple, à agrémenter selon vos envies de fruits secs par exemple.

Mélangez 250 g de farine avec levure incorporée et une pincée de sel. Ajoutez 50 g de beurre mou et mélangez avec les doigts. Ajoutez 25 g de sucre en poudre, 1 œuf battu et mélangez à la fourchette. Ajoutez enfin 5 cuillères à soupe de lait une par une et mélangez jusqu’à obtenir une pâte ferme.
Préchauffez votre four à 230°C. Etalez cette pâte sur une surface farinée, sur une épaisseur de 2,5 cm environ. Découpez des cercles de 6 cm avec un emporte-pièce à bord lisse et déposez-les sur une plaque allant au four, garnie de papier sulfurisé. Badigeonnez le dessus des scones de lait et faites cuire 12 à 15 minutes environ, la surface doit être joliment dorée.
Laissez les scones refroidir sur une grille, sous un torchon propre pour qu’ils restent moelleux puis servez-les avec du beurre et de la confiture ou de la crème épaisse et de la confiture pour rester « british » jusqu’au bout.

Pour le tea-time, on ne peut pas non plus faire l’impasse sur les cakes en tous genres. Sortez pour l’occasion la recette de famille du cake au citron, inévitable, sinon optez pour des cakes aux fruits secs ou aux amandes.
Les sablés ou les cookies seront aussi parfaits pour l’occasion.

Evidemment, si vous n’avez pas de recettes de famille sous la main, il suffit de laisser un petit commentaire et je pourrais partager les miennes avec vous.

Bon tea-time (Earl-Grey pour moi, s’il-vous-plaît) !

Recettes exclu pour Cuisinella : petits déjeuners pour invités du weekend

recettes-de-petits-dejeuners

Avec les fameux ponts du mois de Mai qui approchent à grands pas les amis ne vont pas manquer de venir passer le week-end à la maison. Il faut dire que les beaux jours sont (presque) vraiment là et les propositions de barbecues suivis d’un peu de farniente dans le hamac du jardin font craquer tout le monde.

Evidemment qui dit « amis pour le week-end » dit aussi « petits déjeuners » à préparer en cuisine et il faut faire preuve de créativité pour se renouveler un peu et ne pas proposer toujours la même chose.

Voici quelques recettes spéciales petit-déjeuner, à adapter en fonction des goûts de vos amis.

Le chocolat chaud maison, bien épais : mélangez 500 ml de lait et 100 ml d’eau dans une casserole, sucrez légèrement avec 1 cuillère à soupe de sucre semoule. Laissez cuire ce mélange pendant 2 minutes à frémissement (attention, ne pas laisser le lait déborder). Retirez du feu et ajoutez 150 g de chocolat noir coupé en morceaux. Fouettez jusqu’à ce que le chocolat ait entièrement fondu puis servez de suite dans de grands mugs.

Pour une version encore plus gourmande, ajoutez un peu de crème chantilly avant de servir.

Le smoothie vert : mixez 2 poignées de jeunes pousses d’épinards, 1 banane coupée en morceaux, 1 verre de dés de mangue surgelée et 2 verres de lait d’amande. Si la couleur surprend au début, le goût délicieux saura convaincre les plus récalcitrants.

Le muesli ou granola maison, à préparer la veille : préchauffez votre four à 180°C. Dans un grand saladier, mélangez 250 g de flocons d’avoine (ou flocons d’épeautre ou d’orge en fonction des goûts), 100 g d’un mélange de graines de tournesol, de courge et de sésame, 100 g de fruits secs (amandes, noisettes, etc), une belle pincée de cannelle en poudre, une pincée de sel, 1 cuillère à soupe d’huile et 70 ml de sirop d’érable. Répartissez ce mélange sur une plaque de four garnie de papier sulfurisé et enfournez pour 15 à 20 minutes de cuisson en mélangeant régulièrement. Le muesli ou granola est prêt quand le mélange est bien doré.

Ajoutez éventuellement une poignée de raisins secs, de canneberges séchées quand le muesli est encore chaud, mélangez bien puis laissez refroidir avant de tout mettre dans un joli bocal. Avec du lait ou du fromage blanc le lendemain, vous allez faire des amis heureux !

Les pancakes : la recette de base est simplissime puisqu’il suffit de mélanger au fouet un œuf (gros de préférence), une tasse de farine avec levure incorporée, une tasse de lait et une pincée de sel (vous pouvez ajouter quelques fruits comme des petits morceaux de banane ou des myrtilles par exemple). Faites chauffer une poêle, huilez-la légèrement et versez-y des petite louches de pâte. Laissez cuire 1 à 2 minutes avant de retourner avec une spatule pour cuire les pancakes sur l’autre face pendant 1 minute.
Servez ces pancakes arrosés de sirop d’érable et parsemés de fruits (là encore rondelles de bananes ou myrtilles seront parfaites).

petits-dejeuners-cuisinella

Les œufs Bénédicte, pour les gros mangeurs ou les très gourmands : commencez par préparer une sauce hollandaise en mélangeant 3 jaunes d’œufs et 2 cuillères à soupe d’eau froide dans un saladier. Préparez un bain-marie et déposez-y ce saladier ; fouettez les œufs et l’eau jusqu’à obtenir une crème mousseuse. Retirez du feu puis ajoutez petit à petit 150 g de beurre coupé en morceaux tout en fouettant la préparation. Ajoutez du sel et du poivre, un filet de jus de citron (ou éventuellement de vinaigre blanc). Réservez au chaud.

Faites chauffer une casserole d’eau salée à frémissement, ajoutez 1 cuillère à soupe de vinaigre, cassez chaque œuf dans des ramequins (en général 2 par personne) puis versez-les au fur et à mesure dans l’eau frémissante (4 au maximum à la fois pour une casserole de taille moyenne). Pochez les œufs 3 minutes environ puis débarrassez-les sur du papier absorbant.

Faites toaster des muffins anglais coupés en 2 ou simplement du pain de mie, faites dorer quelques tranches de bacon. Déposez les muffins ou le pain de mie dans des assiettes, versez dessus un peu de sauce hollandaise, déposez une tranche de bacon puis un œuf poché, nappez de sauce hollandaise. Poivrez et servez de suite.

Evidemment on peut « assembler » ces différentes recettes et les compléter pour proposer des petits déjeuners complets en fonction des goûts de vos amis :

– Pour les amis qui font attention à leur ligne ou les végétariens : un smoothie vert et un bol de granola maison avec de la faisselle, du fromage blanc ou un lait végétal.
– Pour les amis qui arrivent de l’étranger et veulent le « French way of life » : un chocolat maison (ou un café noir bien serré), des tartines de baguettes tradition avec beurre demi-sel et confiture.

– Pour un « american way of life » : un café très allongé (dit café américain) et une pile de pancakes avec myrtilles et sirop d’érable.

– Pour les gourmands : un café, un jus d’orange, un bol de muesli, des œufs Bénédicte pour un petit déjeuner bien complet.

Personnellement, je prendrais bien un smoothie vert pour commencer, quelques œufs Bénédicte ensuite et un bon café Latte pour arroser le tout. Et vous ?

Aménager un bar dans sa Cuisinella pour recevoir ses amis autour d’un verre.

amenager-un-bar

Quelques fois, plusieurs mois après avoir installé sa nouvelle cuisine Cuisinella, on regrette de ne pas avoir pensé à intégrer un bar pour recevoir amis et famille autour d’un verre.
Mais ce n’est pas si grave et il n’est pas trop tard ! Il existe en effet quelques astuces pour aménager un bar dans sa Cuisinella.

Si vous disposez d’un comptoir dans votre Cuisinella, il vous suffit par exemple de :

– Disposer quelques chaises ou tabourets de bar à l’avant de votre comptoir
– Investir dans des petites dessertes qui peuvent se glisser sous ce comptoir dans lesquels vous pourrez ranger vos différentes bouteilles, les verres et quelques ustensiles nécessaires pour préparer de bons cocktails

Si vous ne disposez pas de comptoir, vous pouvez aménager un bar dans un meuble haut.
Pour un rendu plus joli, optez pour une porte de placard opaque pour qu’on puisse voir les bouteilles et verres en transparence sinon choisissez un matériau laqué sur lequel vous pourrez ajouter des stickers pour écrire le mot BAR par exemple.

Un bar peut également s’aménager dans un meuble bas. Pour attraper facilement les bouteilles et la vaisselle qu’il contient, optez pour un tiroir profond plutôt qu’un placard. Et là encore utilisez l’astuce des stickers pour bien identifier le bar dans la cuisine. Le mot BAR ou des motifs rappelant un bar feront parfaitement l’affaire.

Enfin si vous disposez d’une grande colonne de placards dans votre cuisine, réquisitionnez celui le plus au centre, à hauteur d’homme, remplacez la porte classique par un porte façon « rideau coulissant » (celle qui s’ouvre vers le haut). Il suffira de remonter ce panneau d’un coup pour dévoiler le bar à vos invités.

Alors, on le prend ce verre ?

Recettes de desserts de Pâques exclusives pour Cuisinella

desserts-a-paques

À la veille des fêtes de Pâques, il est temps de penser aux petits desserts à proposer aux amis et famille que l’on reçoit pour l’occasion.

Voici donc deux petites idées faciles et rapides qui feront leur petit effet.

Cupcakes de Pâques :

75 g de farine

120 g de poudre d’amandes

120 g de sucre

4 oeufs

100 ml d’huile de tournesol

1 sachet de levure

200 g de chocolat noir

280 g de beurre mou

200 g de sucre glace

Quelques petits œufs de Pâques colorés

Préchauffez votre four à 180°C et garnissez un moule à muffins de caissettes en papier.

Battez les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Ajoutez la poudre d’amandes, la farine, l’huile et la levure et mélangez le tout rapidement.

Remplissez les caissettes aux ¾ avec cette pâte et faites cuire pendant 20 à 25 minutes (les cupcakes doivent être dorés) puis laissez-les refroidir.

Pendant ce temps, faites fondre le chocolat au bain-marie ou au four micro-ondes. Mélangez le beurre mou et le sucre glace au fouet ou dans le bol d’un robot pâtissier jusqu’à obtenir un mélange crémeux. Ajoutez le chocolat fondu et mélangez bien le tout. Remplissez une poche à douille de cette préparation.

Garnissez le dessus de chaque cupcake de glaçage au chocolat puis décorez avec les petits œufs de Pâques.

cupcake

Mousse au chocolat façon œuf à la coque

8 œufs
200 g de chocolat noir

Ouvrez les œufs en pratiquant une ouverture en haut comme pour les œufs à la coque, séparez les blancs des jaunes et lavez soigneusement les coquilles.
Montez les blancs en neige très ferme.
Faites fondre le chocolat au bain marie à feu très doux (il est important de ne pas trop chauffer le chocolat pour éviter que les œufs ne cuisent au moment de l’ajout). Puis ajoutez les jaunes les uns après les autres en mélangeant bien à chaque fois.
Ajoutez délicatement les blancs en neige.
Disposez les coquilles dans de jolis coquetiers puis remplissez-les de mousse au chocolat et laissez reposer au frais pendant 30 minutes au moins.
Décorez de petits bonbons ou d’œufs de Pâques juste avant de servir.

Pour une version plus sucrée, n’hésitez pas à ajouter 50 g de sucre dans le mélange chocolat/jaunes d’œufs.

cupcake2

Les astuces Cuisinella de ce qu’il faut toujours avoir dans son réfrigérateur

astuces-cuisinella

Après la liste des ingrédients de base à toujours avoir dans ses placards, il en faut également quelques-uns dans le réfrigérateur. C’est ce qui permettra de ne pas toujours manger la même chose (des pâtes à la sauce tomate par exemple). Mais jetons un coup d’œil au réfrigérateur car là encore il y a quelques produits de base à toujours avoir sous la main.



Pour pouvoir cuisiner facilement, votre réfrigérateur doit contenir :



– Des produits laitiers : beurre, crème fraîche liquide, crème épaisse, lait, yaourts natures

– Des œufs

– Des jambons et poissons fumés : ils seront parfaits pour agrémenter des salades, des tartes, etc.

– Des viandes et des poissons : attention à la conservation qui ne peut pas dépasser 2 jours ; il faut donc les acheter au fur et à mesure en fonction des besoins ou opter pour des produits surgelés

– Des fromages à pâte dure : parfaits à râper dans les gratins, dans une soupe, etc.

– Des fromages frais : à ajouter dans les quiches, pour improviser des cheesecakes, etc.

– Des légumes et fruits frais : à conserver dans le bac à légumes

– Des herbes fraîches pour donner une petite touche sympathique à tous vos plats

– Des condiments : moutarde, ketchup, mayonnaise etc. Se conservent au frais une fois ouverts.




Pour optimiser la conservation de ces produits et avoir un réfrigérateur toujours nickel, il existe quelques astuces bien connues :



– Lavez et séchez soigneusement les herbes fraîches, emballez-les dans du papier absorbant humidifié et rangez-les dans une boîte hermétique. Elles dureront plus longtemps.
– Rangez les poissons fumés et la charcuterie entamés dans des boîtes hermétiques également, cela empêche que les bords ne se dessèchent.
– Lavez et essuyez soigneusement les fruits et légumes (sauf les fruits rouges trop fragiles) avant de les conserver dans le bac à légumes. Cela permet d’avoir un bac à légumes toujours propre et des légumes prêts à être utilisés (gain de temps par la suite garanti !)
– Optez pour une boîte à fromage : finies les odeurs fortes dans le réfrigérateur.



Allez, on inspecte le frigo pour voir s’il est bien fourni et bien rangé ?

Les indispensables du placard pour improviser en cuisine

les_indispensables-du-placard

La cuisine du placard permet souvent de sauver un dîner après une journée bien chargée. Mais la légende qui raconte que l’on peut improviser un repas avec le contenu de ses placards n’est justement … qu’une légende. Hé oui, si on ne dispose pas d’un minimum d’ingrédients, l’exercice risque d’être difficile voire périlleux et il vaut mieux rester près du téléphone pour se préparer à commander quelque chose à manger au restaurant du coin.

les-indispensables-du-placard-anime

La cuisine du placard, si elle permet de faire preuve d’imagination, nécessite tout de même quelques bases et faire une petite liste des ingrédients de base à toujours avoir dans ses placards peut s’avérer utile. Donc, un placard bien garni (mais pas trop non plus) doit toujours contenir :

• du sel (gros sel et sel fin) et du poivre : les bases

• des épices

• des herbes déshydratées

• des bouillons cubes : volaille, bœuf et légumes au minimum

• des huiles : au moins de l’huile d’olive et une huile neutre

• du vinaigre : différentes sortes

• des condiments : moutarde, Tabasco, ketchup et sauce soja

• de la farine

• de la Maïzena

• du lait UHT

• du sucre : en poudre, en morceaux, du sucre glace, roux

• du riz : riz blanc, riz basmati

• des pâtes : penne, spaghetti, cheveux d’ange ou coquillettes

• des tomates pelées en conserves

• du concentré de tomates

• des boites de thon de conserves

• du chocolat : lait et noir au minimum

• de la levure chimique

• du sucre vanillé

• quelques légumes de base : oignon, ail, pommes de terre et carottes

Avec ces quelques ingrédients, vous aurez toujours de quoi improviser un bon plat de pâtes ou de riz, un gâteau facile, une soupe et bien d’autres choses dans votre Cuisinella. Ajoutez à cela quelques produits frais dans votre réfrigérateur et plus rien ne peut vous arrêter !

Cuisiner avec des enfants dans sa Cuisinella

cuisiner-avec-enfants

La cuisine est une activité qui plaît souvent aux enfants et pour peu qu’on s’organise bien on peut en faire un loisir à part entière, loisir qui réunit du coup petits et grands, parents/grands-parents/etc et enfants.


Mais pour éviter que cela ne tourne au drame ou à la grosse catastrophe il y a quelques règles à respecter, sous peine de voir sa jolie cuisine Cuisinella transformée en champ de bataille aux murs repeints de purée de carottes ou de coulis de framboises.

Pour cuisiner avec des enfants dans sa Cuisinella, il faut vous assurer :

– Que le plan de travail est accessible aux enfants ou que vous disposez d’une table à la bonne hauteur pour cuisiner. Le cas échéant, un joli marchepied fera aussi l’affaire et on pourra le déplacer à différents endroits de la cuisine (plan de travail, évier, etc).

– Que les objets tranchants et coupants sont hors de leur portée : les couteaux de cuisine seront dans un tiroir sécurisé ou disposé sur un rail aimanté au mur.

– Que le four a une porte à paroi froide même quand il est en pleine cuisson
– Que les ustensiles utilisés (saladier, etc.) ne sont pas trop grands ni trop lourds.

– Que les enfants sont patients et que vous avez réparti les tâches pour ne pas qu’ils se chamaillent à chaque fois.

Une fois ces quelques règles prises en compte, le choix de la recette à réaliser est primordial : bizarrement la plupart des enfants préfèrent cuisiner des plats sucrés (ça vous étonne ?) donc optez par exemple pour :

– un gros gâteau qu’ils pourront décorer ensuite avec plein de perles de couleurs, de bonbons etc.

– des cupcakes : chaque enfant pourra avoir son propre gâteau à décorer

– des muffins ou cookies que chacun pourra personnaliser en ajoutant du chocolat blanc ou noir, du caramel ou des fruits secs selon les goûts de chacun.

Et si vous avez la perle rare (l’enfant qui préfère cuisiner des légumes plutôt que du chocolat), les cakes ou muffins salés seront parfaits.

Alors, on lance un atelier cuisine mercredi ?