Rencontre dans les cuisines de deux concepteurs-vendeurs Cuisinella

interviews-exclusive-pour-cuisinella

Pour ce dernier article, Fricote a décidé de laisser la place aux pros. Rendons à César ce qui est à César, avec Emmanuelle et Julien, docteurs ès Cuisinella.

Qui êtes-vous ?
E : Emmanuelle, j’ai 31 ans, mariée, 2 enfants de 7 et 2 ans. Je travaille chez Cuisinella depuis 5 ans. Je suis concepteur-vendeur, je dessine les cuisines, je m’occupe de la vente, de la prise de mesures chez le client, du passage de commandes, du suivi technique. Je m’occupe du dossier du début à la fin.

J : Julien, 28 ans, concepteur-vendeur au Cuisinella depuis 4 ans. J’habite un pavillon que nous avons fait construire il y a 2 ans à Pont sur Yonne avec Alexandra et notre Fils Télio.

À quoi ressemble votre cuisine ?
E : C’est une cuisine semi-ouverte, pas très grande, en « G », tout y a été optimisé. Elle est de couleur magnolia brillant, très clair, avec un plan de travail très clair également, effet pierre, pour donner de la grandeur à la pièce. J’ai opté pour un maximum de rangements, j’ai choisi des meubles très hauts, contrairement aux meubles lifts que choisissent de nos jours nos clients, mais qui me permettent de ranger toute ma vaisselle. Je les ai choisis sans poignées pour alléger l’ensemble. En partie basse j’ai réduit le meuble sous-évier au minimum, avec un évier à un seul bac, toujours dans le souci de bénéficier d’un maximum de rangement. J’ai détourné un plan de travail en petite console déco sur un pan de mur que je ne pouvais meubler. Je me suis fait plaisir au niveau des appareils électroménagers, car je cuisine beaucoup, avec une plaque de cuisson 80cm et une hotte inclinée.

interviews-exclusive-pour-cuisinella-1

J : C’est une cuisine ouverte de 12 m2. Façades laquées blanc brillant, poignées discrètes inox, plan de travail stratifié Papyrus. Sur la gauche de la cuisine se trouve un mur de 4 armoires intégrées dans un coffrage avec four en hauteur. Un plan de travail repart sur l’extrémité droite des armoires avec l’évier sous la fenêtre. Au centre de la pièce un îlot parallèle au plan de travail de l’évier sur lequel on trouve la plaque de cuisson surmontée d’une hotte ronde suspendue, ainsi qu’un espace repas pour 3 personnes sur l’arrière.
En résumé c’est une cuisine sobre, discrète et lumineuse qui cherche à s’intégrer au mieux dans le séjour ouvert.

interviews-exclusive-pour-cuisinella-2

interviews-exclusive-pour-cuisinella-3


L’avez-vous réalisée rapidement ou avez-vous pris votre temps ?
E : J’ai pris beaucoup de temps, facilement 6 ou 8 mois, j’avais peur d’avoir de nouvelles idées et d’avoir des regrets ! Le choix des couleurs a été cornélien, je ne voulais pas la cuisine de monsieur tout le monde !

J : Nous avons pris le temps car notre projet cuisine s’intégrait dans une construction ce qui nous a laissé le temps de bien mûrir notre choix.

Quelles étaient vos contraintes ?
E : Les prises et sanitaires déjà en place que je ne voulais pas faire déplacer, cela aurait engendré des travaux beaucoup plus lourds et une pièce pas très grande.

J : Pas de contrainte technique car maison neuve, mais des contraintes de budget liées à un projet global et des contraintes d’espaces liées à la surface de la maison. Nous avons dû adapter les plans de la maison en réduisant par exemple la surface d’une chambre de manière à dégager l’espace nécessaire dans la cuisine à l’implantation du mur d’armoires et de l’îlot que nous voulions absolument. Une autre contrainte était de réaliser une cuisine qui s’intègre au mieux à l’ensemble du séjour et qui reste discrète tout en étant belle ! La dernière contrainte était le fait que je souhaitais poser la cuisine moi-même alors que je ne suis à la base pas bricoleur. Il a donc fallu réaliser les plans de manière à éviter de complexifier l’installation.

interviews-exclusive-pour-cuisinella-4

Qu’est ce que vous préférez dans votre cuisine ?
E : Elle est lumineuse, fonctionnelle, chaque chose y a trouvé sa place, malgré sa petite taille j’arrive à y cuisiner, même avec les enfants assis sur mon plan de travail.

interviews-exclusive-pour-cuisinella-5

J : Tout ! Les façades blanc brillant que je trouve sobres, élégantes et faciles à marier avec beaucoup de styles, ce qui permettra de faire évoluer la décoration de notre maison avec le temps en suivant l’évolution de nos goûts.
Le fait qu’elle soit ouverte la rend conviviale, les invités y viennent instinctivement pendant que l’on prépare le repas et donne du volume au séjour.
Le mur d’armoires hyper pratique et esthétique, avec le four en hauteur, le réfrigérateur intégré, les tiroirs coulissants en colonne permettant de stocker de manière pratique toute l’épicerie et le meuble rideau pour cacher les petits électroménagers.
Les meubles coulissants donnant accès à toute la surface des meubles.
L’îlot sur lequel on cuisine tourné vers le séjour et où l’on prend le petit déjeuner sans avoir à tout emmener dans la salle à manger.

interviews-exclusive-pour-cuisinella-6

Plutôt dîner dans la cuisine ou dans la salle à manger ?
E : Pour moi, pas de place dans la cuisine donc forcément les repas se font dans la salle à manger.

J : Dans la salle à manger car l’espace repas de la cuisine n’est pas suffisamment convivial pour un vrai repas, on y mange côte à côte.

Des conseils pour choisir sa cuisine ?
E : Prendre son temps mais pas trop, suivre son instinct et ses envies mais ne pas écouter les avis de tout le monde, une cuisine c’est personnel et sa conception dépend énormément du temps que l’on y passe et des habitudes de cuisine que l’on a, chacun est différent.

J : Réfléchir à son mode de vie, la façon dont on souhaite « vivre » sa cuisine.
Anticiper le projet, ne pas attendre de réaliser ses travaux pour choisir sa cuisine. Réaliser les plans avec l’aide d’un concepteur Cuisinella permettra de réaliser la cuisine de ses rêves et ensuite de réaliser ses travaux selon les plans fournis.

Souvenirs et anecdotes en cuisine

souvenirs-et-anecdotes-en-cuisine

La cuisine lieu de toutes les rigolades, disputes et rabibochages. Cette pièce centrale de la maison est celle où toute la famille se retrouve. Forcément, cela créé parfois des situations incongrues, et la cuisine est le théâtre de quelques bêtises qui deviendront plus tard des légendes familiales à raconter sans jamais s’en lasser.
Nous vous avons donc demandé de nous raconter vos meilleures (et pires) anecdotes en cuisine. Merci à vous tous ! On en rigole encore et on pense même à vous les piquer pour notre repas familial de dimanche prochain.

« Un jour, je voulais faire gratiner un plat au micro-ondes et j’ai vu ce dernier prendre feu. Ne jamais jeter de l’eau sur des flammes provenant d’un micro-ondes, sinon tout l’appartement disjoncte et la soirée se termine aux bougies ! » Michaël


« Petite je voulais faire sauter mes crêpes hors de la poêle pour frimer devant mes parents. J’ai eu la mauvaise idée de jeter la poêle avec son contenant et de rattraper le tout dans chaque main. Bien entendu, j’ai rattrapé la poêle sans prendre le manche. » Laure

cuisine
Cuisine Cuisinella Label Chêne vieilli brossé

« Petite, j’avais entendu parler d’une recette d’œufs pochés qui consistait à mettre des œufs entiers dans un bol rempli d’eau, de sel, de poivre et de vinaigre rouge, et de les faire cuire au micro-ondes. J’ai voulu tester la recette avec des œufs de caille, que je n’avais pas cassés. En les sortant du micro-ondes ils m’ont explosé au visage. Fin de repas en famille aux urgences. » Nina

« Lors d’un pique-nique en famille je cherche les œufs durs qui devaient se trouver dans la glaciaire. Je me suis alors souvenu que les œufs étaient restés dans la casserole et celle-ci se trouvait encore sur le feu. Une voisine a dû forcer la porte pour éteindre le gaz avant que tout l’appartement ne prenne feu. » Marie-Laure

« Ma mère qui prépare un super casse-croûte pour la route vers les vacances et ma sœur qui, en descendant les poubelles avant de partir, jette le précieux panier de douceurs en le prenant pour une poubelle. » Enzo


« En plein repas de famille, j’ai essayé de passer discrètement mon assiette de soupe de carottes à ma sœur pour qu’elle la termine pour moi. Je l’ai lâchée sous la table avant qu’elle ne l’attrape. » Thomas

« Quand je suis invité pour la première fois chez les parents de ma copine et que, lorsqu’ils me voient terminer (par politesse) l’assiette copieuse qu’ils m’avaient servie, me resservent à de multiples reprises jusqu’au gavage en pensant que j’ai « un bon appétit malgré le fait que je sois galbé comme une araignée ». Benjamin


« Faire tomber, au moment d’apporter le gâteau d’anniversaire, la tarte aux fraises des bois devant 20 convives. » Olivia

« Premier appart, premier studio… Utiliser le dessus de la machine à laver comme plan de travail. En fait la machine était le seul espace de travail possible.
Malheureusement elle s’ouvrait par le haut, il fallait donc enlever mes ustensiles de cuisine ou plats à chaque lavage, pour l’ouvrir, la remplir et la vider.
Et surtout ne pas replacer les ustensiles ou plats quand un programme était lancé au risque de tout retrouver par terre ! »
R.


« Avant le repas, mon beau-père avait pris 15mn à découper un fromage et à en faire de petits morceaux bien appétissants. Ayant fini, il va se laver les mains. Ma mère, passant à côté, prend le tout pour des croûtes et jette le contenu de l’assiette à la poubelle. » Nathan

« Ma grand-mère fait un plat à base de peaux de porc qu’elle appelle le « Belly ». Quand j’étais petit, on n’avait pas autant de Tupperware que maintenant. Elle conservait donc ses peaux de porc dans le réfrigérateur, dans des briques de jus de fruits remplies d’eau. Un jour de grosse chaleur, nous avons fait la course avec mon frère pour qui irait se désaltérer le premier. Ayant bien chaud, il a attrapé la première chose qu’il a vue au frais, c’est-à-dire la brique de jus au porc ! » Yves


« Je déteste cuisiner. Pour un repas de famille, je décide quand même de réaliser une tourte. Je n’avais pas le bon plat, et l’ai donc réalisée dans une cocotte. On s’est retrouvés avec un fond de farce au poisson avec, 20cm au-dessus, un toit de pâte à tarte tout sec. » Valentine

Et vous ? Quel souvenir avez-vous dans votre Cuisinella ? Avez-vous d’autres anecdotes à partager avec nous ?

Voyage en cuisine

cuisine-du-monde

Dis-moi où tu vis, je te dirai à quoi ressemble ta cuisine.

Eh non, toutes les cuisines ne sont pas comme à la maison, et même si vous adorez votre Cuisinella transportée de l’autre côté du globe, elle semblerait bien compliquée pour d’autres.

Nous sommes partis à la découverte de cuisines tout autour de la planète. Pas le temps de faire le tour du monde, nous avons donc interrogé notre entourage sur la question : À quoi ressemble une cuisine au Cameroun/Cambodge/en Inde, etc. Les réponses n’engagent donc que nous, et il ne tient qu’à vous d’aller vérifier ! Vous nous en direz des nouvelles.

À aller admirer : la série photo de Gabriele Galimberti, Delicatessen with Love. De très beaux portraits de femmes dans leurs cuisines :

« En Algérie, on a toujours une grande table au milieu de la cuisine.
C’est la table qui permet de se retrouver, de partager, d’installer toute la famille. Elle sert aussi de plan de travail et de placard pour poser les légumes, et s’avère donc bien pratique ! »

cuisine-vs-salle-a-manger0

« Au Maroc, aucune cuisine n’échappe à la règle, et c’est tant mieux. Tout le monde décore la sienne de jolis carreaux orientaux. L’endroit en est encore plus gai et accueillant. D’ailleurs, c’est pareil pour les assiettes. »

cuisine-du-monde-2

cuisine-du-monde-3

« En Inde, le vaisselier en métal est un incontournable. Du nord au sud en passant par la côte, les petits villages et la capitale, absolument tout le monde en possède un, plus ou moins grand. Des « extensions » peuvent se trouver un peu partout, au cas où il vous prendrait l’envie d’agrandir le vôtre. »

cuisine-du-monde-4

cuisine-du-monde-5

« En Corée du Sud, le tri c’est la vie. Pas moins de 8 poubelles différentes. C’est génial, mais on s’y perd un peu, et quand la cuisine est petite, eh bien, les poubelles prennent toute la place ! »

cuisine-du-monde-6

« Au Cameroun, le feu est un basique pour cuisiner. Le goût des plats est meilleur comme ça, alors pourquoi se priver ? Ma grand-mère a une cuisine toute équipée, mais elle continue à sortir allumer son feu dans la cour ! »

cuisine-du-monde-7

« En Guyane française, il y a bien l’électroménager, comme ailleurs. Sauf que l’on s’en sert un peu différemment. Dans le réfrigérateur, on met le linge, parce que dehors, il fait trop humide »

cuisine-du-monde-8

« Au bord de la Méditerranée, la cuisine se prolonge jusque dans le jardin avec… le barbecue ! »

cuisine-du-monde-9

« Au Cambodge, on aime bien cuisiner par terre. Entourées de grands saladiers en plastique coloré, les cuisinières s’installent accroupies à même le sol pour préparer de bons petits plats. »

cuisine-du-monde-10

Et vous, avez-vous des souvenirs de cuisines autour du globe ?

Le match : Cuisine VS salle à manger

cuisine-vs-salle-a-manger

Qui des deux élirez-vous pour étaler votre tambouille et partager un repas avec vos proches?
Topo des pour et des contre de ces deux lieux de vie, si proches mais si loin l’un de l’autre.

LA CUISINE :

POUR :

Les paresseux
« Tout est à portée de main »
En effet, pas de risque de devoir jouer à pierre-feuille-ciseaux pour désigner celui qui ira chercher le sel, lâchement oublié sur le plan de travail. Quand on mange sur place, il n’y a qu’à tendre le bras.
On évite par la même occasion l’aller-retour salle à manger-cuisine, assiettes en équilibre sur les bras, verres dans la poche et carafe sur le petit doigt pour ne pas perdre de temps.

cuisine-vs-salle-a-manger1

Les gourmands
« Ça sent bon »
C’est vrai qu’avec le four et les marmites à proximité, l’air sent bon le beurre, les oignons et le rôti. Et comme tout gourmand le sait, « on mange d’abord avec le nez ». Ceci dit, les effluves ne connaissent pas les murs, et l’odeur vient souvent se répandre jusque dans les chambres.

cuisine-vs-salle-a-manger2

CONTRE :

Les radicaux
« La cuisine, c’est fait pour cuisiner »
Eh oui, c’est sa fonction première. Tout comme la chambre est faite pour dormir et la souris pour voler du fromage. Reste à savoir si ces règles sont déjà toutes bien respectées.
Si on dort dans le bureau, pourquoi ne pas manger dans la cuisine ? Un peu d’originalité de temps en temps ne fait de mal à personne.

cuisine-vs-salle-a-manger3

Les frileux
« Il fait froid dans la cuisine »
Pour sûr, il y a plus de risques de trouver de la moquette dans la salle à manger que dans la cuisine. Avec son carrelage qui vous glace les pieds, vous n’avez qu’une envie, c’est de vous en échapper pour de plus tropicales contrées. Allez chercher un plaid, mettez vos pieds près du four, et vous verrez comme votre cuisine est confortable.

cuisine-vs-salle-a-manger4

LA SALLE À MANGER :

POUR :

Les artistes
« C’est plus joli »
Mais, qui donc vous a empêché de rendre votre cuisine aussi jolie que votre salon/salle à manger ? Elle aussi mérite toute votre attention, et aimerait bien prendre un peu de couleurs. Fini les carreaux beiges et le plafonnier ennuyeux. À vos pinceaux !

cuisine-vs-salle-a-manger5

Les claustrophobes
« Il y a plus de place »
Bon, là, on ne vous contredit pas. Il est très certainement plus facile de faire rentrer voisins, cousines, grands-pères et grand-mères dans la salle à manger que dans la cuisine, où les mamans auraient trop de monde dans les pattes. Mais comme on dit, plus on est de fous, plus on rit. Les sardines ne vous diraient pas le contraire.

cuisine-vs-salle-a-manger6

CONTRE :

Les bavards
« Ce n’est pas convivial »
Avec la télé qui crache ses mauvaises nouvelles en bruit de fond, il est effectivement difficile de raconter sa journée comme on aimerait la raconter et d’échanger sur ce collègue douteux qui travaille dans notre bureau. La solution est là : ce petit bouton rouge, à droite de la télécommande. Ca y est, l’ambiance est tout à coup plus feutrée.

cuisine-vs-salle-a-manger7

Les maniaques
« On met des miettes partout »
Si les miettes et autres petits pois volants sont vos pires ennemis, voilà un secret : ils sont toujours là, que ce soit dans la cuisine ou ailleurs. Alors prenez sur vous et faites-en vos supers copains. Ce n’est pas la petite bête qui va manger la grosse.

cuisine-vs-salle-a-manger8

Et chez vous, les repas, c’est plutôt dans la cuisine ou dans la salle à manger ? Partagez votre avis !

Le Street Art déménage dans la cuisine

le-street-art-demenage-dans-la-cuisine

Né, comme son nom l’indique, dans la rue ; le street art s’invite un peu partout : au musée, au cinéma… et pourquoi pas dans votre cuisine ?
Voici quelques idées pour faire de la vôtre une vraie jungle urbaine.

Les murs en brique
Façon appartement des filles dans Friends ou vieille usine berlinoise désaffectée. Un classique qui marche à tous les coups.

street-art1OK

street-art3
Cuisine Cuisinella Label Coloris Chêne Montana brossé

street-art4
Cuisine Cuisinella Pure coloris Laqué Quartz métal et Alutop finition Inox

street-art5

De grandes lettres, anciennes enseignes de magasins.
À chiner ou à aller chercher chez Kidimo : www.kidimo.com

street-art6

street-art7

street-art8

street-art9

Cuisine Cuisinella Systéa Coloris Blanc glam brillant

street-art10

De la lumière, des néons!
Façon pizza factory.

street-art11

street-art12

street-art13

street-art14

street-art15

street-art16

Des étagères rigolotes
Soyez créatifs!
street-art17

Dessiner sur ses murs
Tout simplement, s’improviser kitchen artist !
Inspirations : les oeuvres de Banksy, Space Invader ou encore Mis Tic.

street-art18

street-art21

street-art19

street-art20

L’alternative, plus simple : les stickers !

Et vous, quelle solution préférez-vous pour donner un style urbain à votre Cuisinella?

Quelle cuisine êtes-vous ?

quelle-cuisine-êtes-vous
1/ Votre grand-mère vous invite au salon de thé pour le goûter. Parmi le choix alléchant de petits gâteaux vous prenez :
b) Une tarte pleine de beaux fruits colorés.
a) Un Saint-Honoré. On ne change pas les bonnes habitudes.
d) Un gros millefeuille. Vous ne pouvez pas lui résister.
c) Un Opéra, tout café et chocolat.

quelle-cuisine-1

2/ À la librairie, votre regard est attiré par le grand rayon de livres de cuisine. Vous décidez de vous faire un petit cadeau et choisissez :
c) « Le Livre blanc » d’Anne-Sophie Pic, immaculé et pourtant si appétissant.
d) « Apéro & Tapas». Ça sert toujours quand on a des invités.
a) « Best Of Alain Ducasse », une valeur sûre.
b) « Éclairs ! » de Christophe Adam, pour sa belle couverture.

quelle-cuisine-2

3/ Samedi, c’est journée shopping. Un grand magasin dédié aux ustensiles de cuisine vient d’ouvrir. Vous vous dirigez tout de suite vers :
b) Les gadgets. Vous adorez décorer votre cuisine d’ustensiles aux formes originales.
c) Les appareils dernier cri. La technologie, c’est votre dada.
d) Nulle part. Vous préférez chiner à la brocante.
a) Les casseroles. Vous rêvez d’une cocotte en cuivre.

quelle-cuisine-3

4/ Où donc rangez-vous vos spaghettis ?
a) Dans de vieilles boîtes en métal, dans la famille depuis des lustres.
d) Dans leur paquet d’origine. Pourquoi se compliquer la vie ?
b) Dans des boîtes rigolotes, trouvées dans un magasin de déco.
c) Dans des boîtes blanches, toutes simples mais efficaces.

quelle-cuisine-4

5/ Vous recevez des amis à la maison. Le repas ressemble plutôt à :
b) Un grand buffet et pleins de petits bols partout dans la maison
a) Une grande tablée, du bon pain et du bon vin.
d) Devant un match, bière à la main et chips sur la table basse.
c) Un dîner à table et vous en cuisine pour une découverte gastronomique.

quelle-cuisine-5

6/ Votre tenue derrière les fourneaux :
b) Veste à pois, chaussettes à fleurs. Pour cuisiner dans la bonne humeur.
c) Petite robe noire et talons hauts, la classe jusqu’au bout de la casserole.
d) Jean & t-shirt. L’important c’est d’être à l’aise.
a) Tabliers à carreaux. Ça vous met dans l’ambiance.

quelle-cuisine-6

7/ En vacances avec vos amis, vous êtes plutôt du genre à :
b) Organiser une barbecue party.
c) Amener une pile de bouquins pour tester de nouvelles recettes.
d) Paresser dans le jardin et prendre le petit déj’ jusqu’à 15h.
a) Vous lever tôt pour aller faire le marché et préparer le déjeuner pour tout le monde.

quelle-cuisine-7

8/ Votre playlist préférée dans la cuisine :
a) France Inter. Se cultiver en préparant de bons petits plats.
d) Vous chantonnez du Johnny Cash, la tête dans les nuages.
b) Happy de Pharrell Williams, dans la joie et la bonne cuisine.
c) Le nouvel album de The Gossip, que vous aviez hâte d’écouter.

quelle-cuisine-8

9/ La cuisine de vos rêves :
c) De grands placards pour tout cacher.
d) Qu’importe, tant que tout rentre.
a) Un grand plan de travail où l’on peut tout poser.
b) Des étagères pleins les murs pour décorer.

quelle-cuisine-11

10/ Mais au fait, votre cuisine, qu’est ce que vous y faites ?
b) Cuisiner, bricoler, peindre… Elle éveille votre créativité.
a) Manger, écrire, lire en buvant du thé… C’est la pièce détente.
c) Cuisiner, et c’est tout. Avec toutes vos expériences culinaires, c’est déjà beaucoup.
d) Chanter, danser, payer les factures… un peu tout et n’importe quoi !

quelle-cuisine-9


RESULTATS

Vous avez un maximum de a) – Vous êtes la cuisine Classique & Traditionnelle
En cuisine, la tradition c’est la tradition. Tablier autour du cou, ustensiles en place… Il ne vous manque que la toque ! Pour vous, la cuisine, c’est la pièce de la détente. Vous aimez y enfourner de bons gâteaux et attendre qu’ils cuisent, livre à la main, thé posé devant vous.
Votre cuisine idéale est toute de bois vêtue, confortable et cosy à souhait. Un vrai nid avec ses couleurs chaudes et ses casseroles en cuivre suspendues aux murs.

quelle-cuisine-12
Cuisinella Wooden coloris Chêne Opale

Vous avez un maximum de b) – Vous êtes la cuisine Pop & Colorée
La bonne humeur, ça vous connaît ! Et cela se ressent jusque sur les murs de votre pièce favorite. Dans votre cuisine, vous vous livrez à de nombreuses activités manuelles. Elle réveille l’artiste qui est en vous. Votre cuisine idéale est donc colorée du sol au plafond, remplie d’objets rigolos qui vous donnent des bouffées d’inspiration !

quelle-cuisine-13

Cuisinella Color coloris laqué Quartz Métal et Jaune Incas

quelle-cuisine-14

Cuisinella Pétilla coloris Rouge majestic brillant

Vous avez un maximum de c) – Vous êtes la cuisine Moderne & Sophistiquée
Vous vivez avec votre temps, entourés d’objets plus dernier cri les uns que les autres, et cela vous suit jusque dans votre cuisine. Vous aimez vous offrir les derniers bijoux technologiques pour essayer de nouvelles recettes à faire déguster à vos amis et êtes toujours à la pointe sur le dernier robot en vogue. Votre cuisine vous ressemble ; elle est design, épurée et contemporaine.

quelle-cuisine-15

Cuisinella Look coloris laqué blanc brillant

quelle-cuisine-16
Cuisinella Star coloris Blanc brillant et Noir brillant

Vous avez un maximum de d) – Vous êtes la cuisine Rêveuse & Multifonctions
Vous êtes quelqu’un de dynamique. Vous changez d’avis tous les quatre matins et ne prenez jamais une minute pour vous poser. Vous êtes multitâches, faire vos comptes en donnant le biberon à votre petit dernier, ça vous connaît. Du coup, dans votre cuisine, il y en a un peu partout. Les placards remplis, les tiroirs pleins à ras-bord. Tout un joyeux bordel qui reste néanmoins très organisé ; vous ne perdez jamais rien.

quelle-cuisine-17
Cuisinella Label coloris Chêne sable synchrone et Star Inox

quelle-cuisine-18
Cuisinella Véga coloris Chêne gris

Que faire dans sa cuisine ? (à part cuisiner).

Faire de la peinture
Le carrelage craint moins les éclaboussures que le tapis en poils du salon.

peinture

peinture2

Réunir un conseil de famille
Avec les petits gâteaux à proximité, l’ambiance est tout de suite meilleure.

famille

famille2


Jouer aux cartes

Et parier des Kiri goûter.

carte

carte2

carte3

carte4

carte5

Lire
Près du four où cuit un gâteau, un thé posé devant soi. Le bonheur.

que-faire-dans-sa-cuisine

lire

Commencer une collection
Ah, les fameux aimants des paquets de cordons bleus !

magnette2

Se battre
Gentiment.

se-battre

se-battre2

S’endormir
Dans les choux.

dans-les-choux

dans-les-choux2

Et vous, à part cuisiner, que faites-vous dans votre Cuisinella ?

Les 5 comptes Instagram cuisine à suivre

les-5-comptes-instagram-cuisine-a-suivre

Certains la trouvent en admirant le ciel, les arbres et les oiseaux. Pour d’autres, il suffit de carrés de chocolat ou d’un peu de farine, abandonnés au milieu de la table. L’inspiration.
C’est à sa recherche que nous sommes partis, dans les méandres d’Instagram. On revient des étoiles dans les yeux et des bonnes idées déco plein le sac à dos.
Ah, et pour commencer, voici le mien (Fricote, le blogueur Cuisinella du mois de juillet !) : @fricotemagazine

Parigote, styliste cuisine et photographe / @parigote

Elle s’amuse à concocter des plats dans sa « cuisine de 4m² » et à appliquer la
mode du « Do it Yourself » à son quotidien comme à son intérieur. Suivez ses « carnets parisiens » sur son blog, ou sur Instagram !

parigote2

parigote3

parigote1

 

For the Home, spécialiste de l’intérieur / @forthehome

De la cuisine à la table en passant par tous les petits recoins de votre intérieur, trouvez l’inspiration sur ce compte dénicheur de petites idées déco et aménagement.

forthehome1

forthehome2

 

Johanna Tagada, artiste multidisciplinaire @bonjourjohannatagada

Johanna, créatrice du site web Bonjoursupermarket s’amuse à mettre en scène son quotidien. Entre le salon et la salle à manger, il y a la cuisine. Et beaucoup d’idées à garder.

bonjourjohannatagad3

bonjourjohannatagada

bonjourjohannatagada2

 

Hortense Leluc, rédactrice en chef chez ELLE Maison, @hortensedeco

Grâce à son œil affuté, rien ne lui échappe, qu’elle soit au resto, en cuisine ou en vadrouille autour du monde.

hortensedeco

hortensedeco2

hortensedeco3
 

AL & Y, couple de français à Montmartre @appartement23

Cachés sous leurs pseudonymes, quand ils se mettent à photographier leur appart, on a envie d’aller s’installer avec eux.

appartement23

appartement23-3

appartement23-2

 

Suggestion :
Et vous, parmi ces photos, lesquelles vous inspirent ?

Smoothie : trois idées folles à réaliser dans sa Cuisinella

first

Voilà l’été ! De l’étal du primeur au coin de la rue jusqu’au rayon de l’hypermarché, les fruits sont partout. Couteaux aiguisés, blender branché, prêts à remuer ? C’est parti pour une session smoothies.
Inspiration “western spaghetti” pour ce trio de choc. Au choix selon l’humeur (et la météo) du jour.

– LE BON

le-bon

Ni trop gras, ni trop sucré. Mission manger-bouger accomplie.
250 grammes de yaourt vanille
2 poignées de fraises
1 demi-ananas
1 cuillère à soupe de miel

Jetez tous les ingrédients dans le blender, et c’est parti pour deux minutes, le temps d’aller chercher une paille rose, pour matcher les couleurs.

– LE LÉGER

le-leger

Avant le régime spécial ventre plat ou après un burger au resto.
1 concombre
Quelques feuilles de menthe
2 kiwis
1 pomme
Un peu d’amour et d’eau fraîche

Tout le monde plonge au fond du blender, et on tourne, et on tourne, et on tourne.

le-leger-2

– LE MARRANT

le-marrant

Pour les gourmands, les enfants, les parents et les curieux.
300 ml de lait
1,5 cuillère à soupe de beurre de cacahuète
1 banane
2 spéculos
De la crème fouettée, pour couronner le tout
Pour les plus affamés : quelques grosses perles de tapioca à faire bouillir 15mn et à déposer au fond du verre (à aspirer avec une grosse paille)

Comme toujours, on mixe et on remixe, jusqu’à obtention du précieux et velouté liquide. Pour plus de bonheur encore, on émiette les spéculos sur le dessus du verre. On n’oublie pas la crème par-dessus le tout.

lemarrant-2

Et vous, laquelle de ces recettes de smoothie vous tente ?

GO GO GADGETS INSOLITES EN CUISINE

D’après le bon vieux dictionnaire, le gadget est un objet « souvent ingénieux mais presque toujours inutile à long terme ». L’inspecteur lui-même ne l’aurait pas mieux défini. Qui ne rêve pas pourtant, d’une maison pleine de ces bidules colorés qui font oublier aux invités votre heure de retard sur la cuisson du rôti ? Chez Fricote, on vous présente nos favoris : du mini-vélo découpeur de pizza au footballeur-décapsuleur en passant par les petits chiens à poser sur la table, il y en a pour tous les goûts. À avoir dans un tiroir de sa Cuisinella pour briller en toutes circonstances !



go-go-gadgets-insolites-en-cuisine
La course à la découpe de pizza. À sortir un après-midi de juillet, devant le Tour de France pour encore plus d’effet.

17.50 € chez Place-A, 19 rue de Condorcet, Paris 9ème et sur www.place-a.com





decapsuleur
On continue pour les sportifs du dimanche. Un footballeur –en maillot jaune- pour ouvrir les bières à la chaîne devant la finale, c’est par ici : www.doiydesign.com, 16.95 €





super-salami
Pour prendre les paris, des notes sur une recette, ou juste la liste pour les courses du samedi, on appelle Super Salami à la rescousse. Attention à ne pas le prendre pour du saucisson.

11.29 € sur www.firebox.com





emporte-pieces
Changement de registre. Du foot aux licornes : des emporte-pièces pour séduire aussi bien la petite nièce que la grande tante.

12€ sur www.urbanoutfitters.com

5,90£ sur www.spinninghat.com





sel-poivre

Amis des bêtes jusqu’au-boutistes : leurs petites têtes plissées n’attendent que vous.

Blanc pour le sel, noir pour le poivre, vous n’oublierez plus jamais l’assaisonnement.

29€ les 2 sur www.urbanoutfitters.com





monopoliFaites une partie en famille. Celui qui gagne aura le droit de préparer le dîner !

17 € sur www.urbanoutfitters.com





mini-poele
Réveillez-vous de bonne humeur et déclarez votre flamme avec cette mini-poêle. Pour un rendu bien plus joli que votre habituel œuf trop cuit et son jaune en mode volcan.

14.90 € à La Chaise Longue et sur www.lachaiselongue.fr





grille-painRêveurs et globe-trotteurs, téléportez-vous dans le futur, pendant votre road trip en Amérique !

59.90 € chez Bathroom Graffiti et sur www.bathroomgraffiti.com




casse-noix
Le robot, plus rigolo que le sempiternel casse-noix de Mamie qui fait mal aux doigts. Tellement mignon qu’on l’exposerait même sur notre plan de travail.

24.90 € chez Fleux et sur www.fleux.com




gourde

Enfin une occasion de jeter votre vieille gourde qui sent le renfermé et qui vous accompagne le dimanche à la piscine depuis 10 ans.

Marche aussi avec la carafe et ses airs de cantine d’école primaire.

11 € chez Colette et sur www.colette.fr