Envie d'ailleurs / Kitchen Tour

VIETNAM : toute la famille met la main à la patte

Cusinella_Kitchenlife - VIETNAM : toute la famille met la main à la patte Dans la maison, la cuisine est la pièce où tout le monde se retrouve. Et où tout le monde bosse ! Autour d’une grande table, toute la famille s’attèle à la préparation. Les ustensiles, plats et casseroles, sont donc généralement en taille XXL. Et le travail à la chaîne est un classique : les enfants découpent les herbes et les légumes en fines lamelles, les parents s’occupent de trancher la viande ou le poisson, pendant que les anciens assemblent le tout. Sur le réchaud au gaz, il y a usuellement deux marmites. Dans la première mijote un bouillon délicieusement parfumé, qui sert de base aux soupes et aux cuissons vapeur. Dans la seconde marmite crépitent généralement de l’huile pour faire frire notamment les nems, une invention vietnamienne.

Au menu ?
  Vous allez adorer ça… Des nems, des rouleaux de printemps, des soupes, des salades sucrées-salées, du poisson à la sauce nuoc mam (sauce de poisson fermentée) et à la cacahuète grillée… C’est un fait aujourd’hui établi : le pays du Dragon est celui où la cuisine de tout le continent asiatique puise ses racines. Et en chaque Vietnamien sommeille un grand cuistot, avec un répertoire qui dépasse fréquemment les 500 recettes. Si vous voulez vraiment faire comme eux, il va falloir vous mettre à la soupe… au réveil. Le matin, très tôt, chaque membre de la famille déguste en effet un « pho » : un bouillon brûlant avec nouilles et des fines tranches de viande. Le top pour faire le plein d’énergie ! Le soir, c’est plutôt riz sauté et poisson frit. Autre caractéristique : la cuisine donne sur un bout de jardin où l’on fait pousser quantité d’herbes aromatiques qui parfumeront les mets. Sinon, rassurez-vous, bien que les Vietnamiens soient réputés pour être friands de chiens rôtis ou bouillis, ils ne les préparent jamais chez eux… Le « cho », ou viande de chien (à partir d’animaux spécialement élevés), est dégusté dans des lieux qui ne servent que cela. Il s’agit de restaurants sur pilotis où ne vont que les hommes ! À savoir pour ceux que ça tente : là-bas, le chien est un plat de roi, très gras, vendu très cher, qui est servi avec des herbes aromatiques et de l’alcool fort, histoire de faire passer le goût...

3 réflexions au sujet de « VIETNAM : toute la famille met la main à la patte »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *