Les Blogueurs / REQUIA

Des recettes qui surprendront votre belle-maman américaine : exclu Cuisinella

Des-recettes-qui-surprendont
Recevoir des amis, c’est finalement assez facile : on sait ce qu’ils aiment, ils sont habitués à venir à la maison donc on cuisine sans stress. Recevoir sa belle-mère américaine est un autre exercice, qui peut s’avérer périlleux. Il faut réussir à la surprendre avec des plats qui vont lui plaire (au palais et à l’œil), des plats locaux pour lui faire découvrir notre gastronomie sans pour autant être « chichiteux ». Autant dire que ce n’est pas si facile et qu’il faut se creuser un peu la cervelle.

On oublie donc notre fameuse Salade César qu’on réussit si bien et que tout le monde adore et on se penche sur les spécialités locales. Voici quelques idées :

En entrée, on peut opter pour des terrines : c’est très local, on peut les décliner selon nos envies et les produits de saison, en version chaude ou froide selon les saisons. Finalement le plus difficile pour la belle-maman américaine, ce sera presque de prononcer le mot « terrine » et de bien le prononcer.

Quelques idées : terrine de légumes, terrine de saumon frais et fumé, terrine de poivrons au chèvre frais ou encore la classique terrine de foie gras pour un repas de fête.

Pour le plat, il faut opter pour celui qui va impressionner tant par sa présentation que par ses saveurs. On oublie les assiettes trop sophistiquées qui nous font prendre trop de risques, les viandes pour lesquelles il faut adapter la cuisson en fonction des goûts des convives et on opte pour un poisson. La recette du succès : un pavé de dorade ou de cabillaud en écailles de pommes de terre.

Pour 6 personnes :
- 6 pavés de dorade ou de cabillaud
- 4 pommes de terre à chair farineuse
- 80 g de beurre fondu
- Huile d’olive
- Sel et poivre

Eplucher les pommes de terre et les passer à la mandoline pour obtenir des lamelles d’environ 1 mm d’épaisseur. Pour un rendu plus joli, découper des ronds de taille identique dans chaque lamelle à l’aide d’un emporte-pièce.
Saler et poivrer le poisson puis recouvrir chaque pavé de lamelles de pommes de terre en reproduisant des écailles.
Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le beurre dans une poêle, ajouter 3 cuillères à soupe d’huile d’olive et y faire colorer le poisson côté écailles pendant 6 minutes environ. Débarrasser les pavés sur une plaque allant au four garnie de papier sulfurisé, côté écailles vers le dessus et enfourner pour 6 à 8 minutes de cuisson.

Servir ce poisson avec des légumes verts (fagots de haricots verts par exemple), une purée grand chef ou encore une salade de fenouil au citron.

En dessert, pour rester dans le thème « c’est belle-maman » qui prononce les noms des plats tout en faisant local, pourquoi ne pas proposer une charlotte ? Là encore, on peut varier selon les goûts des uns et des autres, selon les fruits de saison, voire … selon le nombre de calories : une charlotte légère viendra conclure un repas un peu copieux tandis qu’une charlotte bien riche (chocolat, etc) pourra convenir pour un repas plus raisonnable.
Evidemment, on pourra aussi opter pour un café gourmand et en profiter pour servir ces macarons qui ont fait le succès des chefs pâtissiers français, avec un petit pot de mousse en chocolat, une meringue et une mini crème brulée par exemple.

Macarons à la framboise :

- 110 g de poudre d'amandes
- 225 g de sucre glace
- 4 blancs d'œufs
- 50 g de sucre en poudre
- quelques gouttes de colorant rouge

Préchauffer le four à 150°C.
Mixer la poudre d'amandes et le sucre glace puis les passer à travers un tamis fin.
Monter les blancs en neige dans le bol d’un robot puis ajouter le sucre en poudre pour réaliser une meringue. Ajouter le colorant à la meringue et mélanger rapidement pour obtenir une couleur uniforme.
Ajouter la poudre d'amandes et le sucre glace à la meringue et mélanger à la spatule en soulevant délicatement le mélange jusqu'à obtenir une texture qui forme un ruban quand on soulève la masse.
Verser dans une poche à douille et dresser les macarons sur une plaque garnie de papier sulfurisé. Laisser croûter à température ambiante puis enfourner pour 12 minutes de cuisson.
Laisser les coques refroidir puis assembler les macarons 2 par 2 avec de la confiture de framboises.

Et de votre côté, quelles sont vos recettes « épate-belle-mère » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *